La maladie de Charcot. de quoi s’agit-il? ?

0
516

 La maladie de Charcot. C’est quoi ?,

 

également appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative. Elle atteint progressivement les neurones et entraîne une faiblesse musculaire puis une paralysie. L’espérance de vie des patients restent très courte.

En anglais, elle est également appelée maladie de Lou Gehrig, en hommage à un célèbre joueur de baseball atteint par cette maladie. Le nom « Charcot » vient du neurologue français qui a décrit la maladie Les mécanismes de la SLA L’origine primaire de la SLA sporadique est inconnue. On ne connaît pas la cause initiale des formes sporadiques de SLA. La maladie est probablement multifactorielle, faisant intervenir des facteurs environnementaux et probablement également des facteurs de susceptibilité génétique. Certains facteurs environnementaux ont été suspectés mais aucun n’a pu être confirmé à ce jour.

Quelles sont les personnes affectées par la maladie de Charcot ? La maladie de Charcot est une maladie pouvant toucher n’importe quelle personne et de n’importe quelle ethnie. La maladie de Charcot frappe le plus souvent les personnes âgées entre 40 et 60 ans, ce qui n’empêche pas que des individus plus jeunes ou plus âgés puissent développer cette maladie. A noter que les hommes sont plus souvent touchés que les femmes. Quels sont les signes clinique d’une SLA ? La SLA ne se déclare la plupart du temps pas de façon brutale et les premiers symptômes, souvent semblables à ceux d’autres maladies, peuvent facilement passer inaperçus (ex. fait de trébucher, de laisser tomber des objets, troubles d’’élocution, crampes, affaiblissement des muscles et secousses musculaires) .

Enfin les symptômes s’orientent vers une faiblesse et une atrophie musculaire, c’est-à dire un affaiblissement des muscles et une diminution de leur poids, de leur volume et de leur pouvoir fonctionnel. Au cours de l’évolution de la maladie, certains signes cliniques permettent cependant d’indiquer l’atrophie des motoneurones dans la partie supérieure ou inférieure de l’’épine dorsale.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici