Comment guérir vraiment l’insomnie ?

0
433

Comment guérir vraiment l’insomnie ?

 Description de l’insomnie :
      On parle d’insomnie soit lors que l’on a une difficulté à s’endormir à l’heure du coucher (insomnie initiale), soit lorsque l’on fait des réveils nocturnes fréquents ou prolongés, soit enfin quand on se réveille prématurément le matin avec une incapacité à retrouver le sommeil. Une personne peut souffrir d’un mélange de ces symptômes, ou encore peut changer avec le temps de symptômes.
 Qui est touché par l’insomnie ?
     Pratiquement tout le monde peut souffrir un jour de problèmes d’insomnie à une période ou une autre de sa vie. Il n’y a pas de profil type de personnalité, mais certains facteurs vont augmenter le risque d’avoir des problèmes d’insomnie :
– Le vieillissement
– Être une femme
– Avoir une histoire familiale d’insomnie
– Tendance à refouler ses émotions
– Anxiété et hypervigilance
– Hyperactivité mentale et physiologique
– Les médicaments et substances
– Les maladies chroniques
Causes:
     L’insomnie est un symptôme, pas une maladie en soi, un peu comme la fièvre. Avant de penser à la traiter, il faut donc en trouver la ou les causes. Parmi les facteurs physiques et environnementaux qui ont une grande influence sur le sommeil figurent la luminosité et les bruits ambiants, de même que le contenu et le moment des repas. Les facteurs psychologiques, comme le stress ou les inquiétudes, jouent aussi un rôle important. Outre les facteurs liés aux habitudes de vie et à l’environnement (voir la section Facteurs de risquepour en savoir plus), toutes sortes de problèmes de santé aigus ou chroniques peuvent perturber le sommeil :
• le syndrome des jambes sans repos, qui se caractérise par des envies irrésistibles de bouger les jambes, surtout durant les périodes de détente ou d’inactivité;
• l’apnée du sommeil, qui survient en général chez des personnes en surplus de poids ou qui ronflent de façon importante; elle provoque des pauses respiratoires .
• les douleurs chroniques causées par l’arthrite ou un cancer, par exemple;
• la dépression;
• des difficultés respiratoires (en cas d’insuffisance cardiaque ou de maladie pulmonaire) Lorsqu’un problème de santé physique ou mentale empêche de bien dormir, il est important d’obtenir un traitement adéquat avant tout. Conséquences de l’insomnie chronique Souffrir d’insomnie chronique provoque divers types de conséquences.
    Tout d’abord, de la fatigue en journée. Cela se traduit souvent par une léthargie mentale et des problèmes de concentration et de mémoire.
La motivation est aussi diminuée et un grand effort est requis pour accomplir ce qui est habituellement une tâche simple. La maladresse physique peut aussi rendre plus vulnérable aux accidents (accidents de la route, accidents du travail).
Comment guérir vraiment l’insomnie ?
   Avec certains antihistaminiques qui ont des propriétés sédatives. La doxylamine, par exemple, agit vite, mais son utilisation doit rester ponctuelle car elle peut induire des effets indésirables : bouche sèche, palpitations, constipation ou somnolence. Les plantes relaxantes ont un réel intérêt. Surtout lorsque les troubles du sommeil sont liés au stress ou à l’anxiété. Elles peuvent aussi se révéler utiles pour aider au sevrage d’un somnifère.
• La valériane a une efficacité proche de celle d’un sédatif “léger”. Elle est en général utilisée à des doses situées entre 50 et 120 mg d’extrait sec.
• Le houblon et la passiflore ont aussi une action sédative et relaxante bien établie (Agence européenne du médicament).
• D’autres plantes sont souvent associées aux précédentes pour potentialiser leur action : escholtzia (ou pavot de Californie), aubépine, ballotte. Attention, cette dernière est toxique pour le foie ! L’amélioration du sommeil n’est parfois ressentie qu’après quelques jours. Ne pas dépasser toutefois 4 à 6 semaines de prise continue car la toxicité des plantes au long cours est mal connue.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici