Ansej, Cnac, Angem : cessation des plaintes et poursuites contre les bénéficiaires

0
2784

Ansej, Cnac, Angem : cessation des plaintes et poursuites contre les bénéficiaires.

Des banques ont adressé des mises en demeure à des bénéficiaires des dispositifs ANSEJ, CNAC et ANGEM, les sommant de rembourser les crédits contractés dans un délai de 15 jours ou des poursuites judiciaires seront engagées à leur encontre. Les banques réclament la totalité des sommes impayées, sans compter les indemnités de retards dont doivent également s’acquitter les jeunes promoteurs, neanmoins, celà à été démenti, en effet, les porteurs de projets et entrepreneurs ayant contracté un crédit auprès des dispositifs d’aide à l’emploi des jeunes afin de créer leurs entreprises, et qui ont échoué, ne seront pas inquiétés par la Justice. C’est ce qu’a annoncé le ministre du Travail et de l’Emploi, Mourad Zemali, en visite d’inspection dans la wilaya de Tizi Ouzou.

“Les jeunes qui ont créé des petites entreprises et qui n’ont pas réussi, je leur dis que ce n’est pas une honte. A ceux-là, je dis aussi qu’ils ne doivent plus s’inquiéter. Il n’y aura pas de poursuites judiciaires à leur encontre, je le confirme et je le clarifie aujourd’hui” a précisé le ministre selon TSA Algérie.. M. Zemali a ajouté qu’il s’agit des candidats ayant créé une entreprise, précisant que cette mesure ne concerne pas les candidats ayant détourné l’argent à d’autres cadres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici