Qui a inventé la caméra ?

0
1482

Qui a créé la caméra pour la 1e fois ?

 

 

—le premier qu il’as inventé la camera c’est
Alhacen, Alhazen ou Ibn al-Haytham, de son vrai nom Abu Ali al-Hasan ibn al-Hasan ibn al-Haytham1 (Bassora, 965 – Le Caire, 1039) est un mathématicien, philosophe, physiologiste et physicien du monde médiéval arabo-musulman2.

Un des premiers promoteurs de la méthode scientifique expérimentale, mais aussi un des premiers physiciens théoriciens à utiliser les mathématiques, il s’illustre par ses travaux fondateurs dans les domaines de l’optique physiologique et de l’optique. Certains, pour ces raisons, l’ont décrit comme le premier véritable scientifique, héritier des scientifiques grecs et indiens.
Alhazen a écrit plusieurs ouvrages sur l’optique. Dans son Traité d’optique, livre consacré à la physique optique et qu’il mit 6 ans à écrire (1015-1021), il prouve scientifiquement la théorie de l’intromission d’Aristote selon laquelle la lumière entre dans l’œil. Il prouve que tous les objets reflètent la lumière dans toutes les directions, mais c’est lorsqu’un rayon entre en collision à 90° avec l’œil qu’on verra l’objet reflétant le rayon. L’image, selon Alhazen, se formait sur le cristallin.

Dans le même domaine, il dit que l’œil pouvait percevoir la forme, la couleur, la transparence ainsi que le mouvement de quelque chose. Il prouva également que l’œil perçoit effectivement deux images même si on n’en voit qu’une par la démonstration et non par la logique et la beauté du raisonnement. Ce livre n’a été traduit en latin qu’en 1270. Selon lui la réfraction de la lumière est causée par un ralentissement ou une accélération de la lumière dans son déplacement. Dans un milieu plus dense la lumière voyage plus lentement selon Alhazen. Il trouve aussi un rapport entre l’angle d’incidence et l’angle de réfraction mais ce rapport n’est constant que lorsque c’est la même matière qui réfracte le rayon. Il fait tous ses travaux dans une chambre noire dont on lui doit l’invention. Il explique le pouvoir grossissant des lentilles.

Dans le livre V consacré à la catadioptrique de son traité d’optique se trouve une discussion sur la question connue aujourd’hui sous le nom de problème du billard d’Alhazen. Le problème peut se résumer ainsi : « soit deux billes A et B placées en deux points quelconques d’un billard parfaitement circulaire. Trouver le point sur le rebord sur laquelle la bille A doit être envoyée pour revenir heurter la bille B après avoir rebondi une seule fois ».

Alhazen a réussi à le trouver grâce à des sections coniques, mais il n’a pas réussi à le prouver à l’aide d’un raisonnement d’algèbre mathématique. Léonard de Vinci a conçu un instrument à système articulé destiné à construire une solution mécanique du problème d’Alhazen. Plusieurs scientifiques ont essayé de résoudre ce problème tel Christian Huygens mais c’est seulement en 1997 que Peter M. Neumann, professeur à Oxford, a démontré que la solution fait appel à une équation du quatrième degré et ne peut donc être résolue avec une règle et un compas12.

 

 

Écrit par: Rezki

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici